Le restaurateur

Rencontre avec le propriétaire des lieux…

 

Musique et gastronomie. Deux termes qui résument assez bien Frédéric Boujeon, restaurateur-traiteur  à Rillieux-la-Pape. « La restauration ? Je suis tout bonnement né dedans. Mes parents tenaient un établissement dans les Vosges. En 1966, nous sommes venus nous installer à Lyon », lance-t-il.

Enfant, les cuisines étaient son univers. Calme, le jeune garçon était serviable et chaque jeudi, c’est lui qui épluchait les légumes. « Je passais énormément de temps dans la cuisine du restaurant. Ce n’était pas pour me déplaire mais il est vrai aussi, que mes parents m’interdisaient d’aller en salle quand j’étais petit », confesse-t-il.

De l’Opéra au piano, il y a qu’un pas

Aujourd’hui à la tête du restaurant du Tennis Club de Rillieux-la-Pape, Frédéric Boujeon n’en a pas oublié sa passion : la musique.

Cet ancien chanteur d’Opéra, ne conçoit pas un restaurant sans musique. « Basse à l’Opéra, je suis un véritable passionné de musique. Dans mes restaurants, je pousse la chansonnette et anime des soirées. Je chante aujourd’hui surtout de la variété. Pour moi le métier de restaurateur, c’est la fête et le contact avec la clientèle. Musique et cuisine sont, chez moi, indissociables. »

Les commentaires sont fermés.