Le service

Le service est le coup le plus difficile techniquement car il requiert beaucoup de coordination. En match, c’est un coup essentiel; les bons serveurs peuvent débuter le point en prenant l’avantage et les mauvais serveurs débutent le point difficilement parce qu’ils s’exposent à un retour de service gênant. C’est le seul coup que l’on maîtrise totalement puisqu’on est en début de point et qu’on se donne la balle soi-même au lieu de la recevoir de l’adversaire.

La préparation

Il est important de noter que notre corps est réellement prêt à servir que lorsqu’il est penché vers l’arrière et que les épaules ont commencé à tourner par rapport à la position de départ. Pour les jambes, c’est lorsqu’elles se sont pliées et mises en position pour faire démarrer le mouvement du corps.

Le problème du bras est plus compliqué. Il faut distinguer le bras de l’avant-bras. Le bras est en fin de préparation en même temps que le corps et les jambes. Mais, pour l’avant-bras, c’est différent. Il a fini sa préparation en matière de pliage par rapport au bras, mais pas en matière de pronation arrière. Lorsque les jambes, le corps et le bras seront déjà partis vers l’avant, il finira sa pronation arrière. Le mouvement de pronation se fait uniquement lorsque tous les autres éléments sont déjà partis vers l’avant afin d’effectuer le service.

Durant la préparation, on va se positionner en ayant en tête que la rotation du corps est ce qui donne la vitesse au service. Il faut donc que cette fameuse rotation puisse être faite dans les meilleures conditions possibles.

Le lancer de balle

Le lancer de balle permet de pouvoir choisir l’endroit où l’on souhaite frapper la balle. On peut ainsi optimiser le mouvement en fonction de cet emplacement. Malheureusement si le lancer n’est pas bon on se voit forcé d’adapter son mouvement à la trajectoire de la balle ce qui diminue sensiblement les chances de réussite du service. Il est donc primordial que la balle se trouve juste dans la trajectoire du mouvement. Ainsi, on peut maximiser la vitesse du geste et donc du service.

Pour résumer, ou est-ce que l’on doit lancer la balle pour optimiser le mouvement ? L’idéal serait de lancer la balle à 30 cm à droite du pied avant et environ 10 cm devant. Cela tombe bien, pour l’envoyer à cet endroit, le bras gauche est dans une position agréable et naturelle. Très important également de noter qu’il ne faut pas faire de gestes brusques lors du lancer de balle, cette étape doit se dérouler sans aucun à-coup ni accélération, le mouvement doit être continu.

Le mouvement et l’impact

Les abdominaux doivent être bien tendus pour faire face au mouvement violent que va produire la rotation rapide du corps. Les muscles des jambes sont tendus pour produire la poussée et la rotation du corps. Le bras aussi doit être prêt à fournir un effort violent afin de donner de la vitesse à la balle.

Les jambes sont les premières à agir suivi de très près par le corps. L’ensemble de notre corps entame un puissant mouvement de rotation. Les jambes se déplient (sous l’impulsion de la jambe gauche) et le haut du corps réalise un mouvement vers le haut. Les muscles des abdominaux et du dos étant tendus, les épaules suivent le mouvement de rotation des hanches sans délais. Les épaules tournent donc rapidement pour se remettre de face. 

Le mouvement de l’ensemble bras/avant-bras va consister essentiellement en un dépliement du bras et de l’avant-bras. Le but est que le bras et l’avant-bras maximisent le bras de levier lié à la rotation du corps. Ainsi, avec cet effet de levier la puissance générée par le bras sera beaucoup plus importante. 

La fin du mouvement

Le tronc est alors totalement remis de face, voire légèrement tourné vers la droite. Le bras et l’avant-bras finissent leur pronation (du coup, la raquette finit sur le côté droit. Elle finirait sur le côté gauche s’il n’y avait pas cette pronation et que le bras avançait par rapport au corps). Le tronc a basculé. La jambe sur laquelle on retombe après le service est la jambe avant tandis que la jambe arrière quant à elle permet de faire contre poids et donc de maintenir l’équilibre global du corps. 

Les commentaires sont fermés.